Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Par le 31 Mai 2009 11 Comments

Flash back

La semaine dernière avec Lou nous sommes retournées dans la maison de notre enfance et là bas internet …faut pas y penser alors m’en voulez pas si je vous ai rien posté !

Je vous ne l’ai peut être pas encore dit, mais Louise je la connais depuis toujours, son père est le meilleur ami du mien, elle n’avait pas plus de 6 mois que du haut de mes trois ans je lui donnais le biberon (enfin, entre autres !), nous sommes les ainées de nos familles respectives et avons toujours tout mis en œuvre pour être à la hauteur du rôle qui nous a été confié !

Pour vous donner un exemple : avant l’invasion barbare de sa sœur, mon frère et mes cousins, nos pères nous emmenaient avec eux à la pêche et face à ce milieu hostile (bah oui un coin de pêche sur les bords du Cher ça peut être archi dangereux !), me sentant obligée d’assurer sa survie, j’ai utilisé toutes les ressources locales pour la sustenter… des asticots !

Après un tel départ on a du faire preuve de beaucoup de persévérance et d’imagination pour distraire nos parents ; et de toutes nos bêtises, après sondage, il semblerait que la palme est été accordée à notre premier blind date !

flash-back

Vers respectivement 12 et 15 ans on a voulu élargir nos horizons et après avoir fait le tour des garçons du village (D et F) nous avons investi dans un poste de radio.

Ah le merveilleux poste de radio ! On devait capter deux stations : France Bleue Touraine et …ET Radio Vibration, attention, Il faut le dire Raaadioooo VIIIIBRATIONNNNN parce que, comme le soulignait leur merveilleux jingle, VIIIIBRATIONNNN c’est… CANON !

 

Ha oui, ça c’était canon : que de la grande musique et, à 18h, tous les soirs, il y avait les petites annonces des ados du coin : "salut j’m’appelle Kevin je vis à Ploucville, population moyenne…heu des poules, je suis seul, haaaa" bip bip bip … (bah oui, il devait couper les cris de désespoir !)

Avec Louise on a trouvé le concept extra et, à la pointe de l’innovation, armées d’un tatoo (espèce de bipeur précurseur du portable), de nos vélos, et d’une cabine-téléphonique-quasi-inaccessible, nous avons tout fait pour secourir ces pauvres âmes isolés !

Après avoir essuyé de nombreuses déceptions nous avons finalement et savamment choisi dans le lot d’annonces étendues notre perle rare (très rare !) et avons décidé de lui rendre visite mais là un autre problème est survenu : trouver le moyen de se rendre à 40km sans réveiller les dragons qui sommeillaient en nos pères !

Pleines de ressources et conscientes que nous avions besoin de solides alliés, nous avons monté un plan d’action :
Phase une nos mères : sa mère est d’accord, vous pouvez l’appeler, il est gentil blablabla…
Phase deux ma grand mère : y’a un château à visiter pas loin !
Phase trois nos frère sœur et cousins : il a une piscine ! (bien évidement nous avons omis de leurs dire que jamais ils ne la verraient)
Phase finale : envoyer tout ce joli monde terrasser les dragons !

Parvenues à nos fins, ayant acquis l’aval moqueur de nos pères, nous étions résolues à passer un après midi inoubliable et le moins qu’on puisse dire : c’est qu’il l’a été !

Le pauvre garçon n’avait ni le physique, ni la personnalité escomptés et seule la piscine était au rdv !
Après avoir pataugé une heure, nous avons subi la passion du charmant garçon : la musique ! Il voulait être dj, son pseudo : dj Cosmos, son problème : peur de la foule, son pire souvenir : le quartier chaud de Ploucville !
Bien sûr moi et mon gentil franc parlé n’avons pas une occasion de mettre les pieds dans le plat : "dj !? t’es sur ?", "oui oui la musique c’est bien… et puis là ça passe le temps !", "Quoi ??? un quartier chaud ? ici !?"
Je vous cache pas qu’après avoir galéré en maillots de bain trempés pendant une heure dans sa chambre à l’écouter remixer (enfin si on peut dire), Lou et moi ne rêvions que d’une chose : rentrer démolir le maudit poste de radio !

Ahh, on a tous de grands souvenirs du genre, et lui, il fait parti de notre top (normal, c’est un dj quand même !) et je dois dire que ce weekend en retrouvant la chambre de notre enfance avec Louise on en était presque nostalgique …enfin presque !

C'est dit...

  • mlle quincampoix :

    Que de souvenirs ma Zhooey…

  • Charlotte :

    Hihihi ah je n’est pas de souvenirs de ce genre, mais c’est vrai que les souvenirs d’enfance sont parfois cocasses ^^
    Bisous!!!!

  • joo :

    « j’aime ça » parce qu « on y est » – on y est !!

  • Zhooey :

    Merciii à vous trois !
    & vive les souvenirs… ^^

  • Anonymous :

    ton article me rappelle pleins de souvenirs et radio vibration c’était toute ma jeunesse!!!

  • leJournaldeChrys :

    Ce fut donc une réelle organisation!!! Quelle ingéniosité!

  • Zhooey :

    @ "Anonyme" : Toutes mes escuses… ;D Haaa radio vibration !

    @ Chrys : Ouiii de vraie Machiavel ^^

  • Tode :

    Les souvenirs d'enfance… Il faut savoir profiter de chaque instant, car ce que nous vivons aujourd'hui sera un souvenir de nos "jeunes" années dans quelques temps…

  • Dgina :

    aaaaaaaaah les souvenirs ingrats de l'adolescence et ses désillusions perdues dans un maillot trempe qui colle à la peau!!!
    rires

  • Zhooey :

    @ Tode : ouiii profiter de chaque instant… je vote pour!

    @ Dgina : Aaah c'est clair la vie c'est pas tous les jours faciles ^^

  • Zhooey » Blog Archive » L’essayer c’est l’adopter… ou pas ! :

    […] savoir que Lou et moi les dj, en blind date, ça nous tente pas, ou plutôt plus du tout ! (cf. Flash Back)  Donc, au final, si il nous a amusée une minute, très vite on n’avait plus trop envie de lui […]



Follow us
mapage ____ mapage ____ mapage ____ mapage ____ mapage ____   mapage ____ mapage ____ mapage ____ mapage ____ mapage